Stay Connected

The easy way to lose weight
Intermittent fasting and weight loss: Systematic review

Intermittent fasting and weight loss: Systematic review

For original article click here

Objective: To examine the evidence for intermittent fasting (IF), an alternative to calorie-restricted diets, in treating obesity, an important health concern in Canada with few effective office-based treatment strategies.

Data sources: A MEDLINE and EMBASE search from January 1, 2000, to July 1, 2019, yielded 1200 results using the key words fasting, time restricted feeding, meal skipping, alternate day fasting, intermittent fasting, and reduced meal frequency.

Study selection: Forty-one articles describing 27 trials addressed weight loss in overweight and obese patients: 18 small randomized controlled trials (level I evidence) and 9 trials comparing weight after IF to baseline weight with no control group (level II evidence). Studies were often of short duration (2 to 26 weeks) with low enrolment (10 to 244 participants); 2 were of 1-year duration. Protocols varied, with only 5 studies including patients with type 2 diabetes.

Synthesis: All 27 IF trials found weight loss of 0.8% to 13.0% of baseline weight with no serious adverse events. Twelve studies comparing IF to calorie restriction found equivalent results. The 5 studies that included patients with type 2 diabetes documented improved glycemic control.

Conclusion: Intermittent fasting shows promise for the treatment of obesity. To date, the studies have been small and of short duration. Longer-term research is needed to understand the sustainable role IF can play in weight loss.

Objectif: Examiner les données probantes concernant le jeûne intermittent (JI) comme solution de rechange aux régimes faibles en calories dans le traitement de l’obésité, une importante préoccupation en matière de santé au Canada, compte tenu de la rareté des stratégies thérapeutiques efficaces applicables en clinique.

Sources des données: Une recherche documentaire effectuée dans MEDLINE et EMBASE, du 1er janvier 2000 au 1er juillet 2019, a produit 1200 résultats à l’aide des expressions clés suivantes : fasting, time restricted feeding, meal skipping, alternate day fasting, intermittent fasting et reduced meal frequency.

Sélection des études: Quelque 41 articles décrivant 27 études portaient sur la perte de poids chez les patients en surpoids et obèses : 18 petites études randomisées contrôlées (données probantes de niveau I) et 9 études comparant le poids après un JI avec le poids au point de départ et sans groupe témoin (données probantes de niveau II). Les études étaient souvent de courte durée (de 2 à 26 semaines), et la participation était peu nombreuse (de 10 à 244 sujets) ; 2 études ont duré 1 an. Les protocoles variaient, et seulement 5 études incluaient des patients atteints de diabète de type 2.

Synthèse: Dans les 27 études sur le JI, une perte pondérale variant de 0,8 à 13 % s’est produite sans événements indésirables sérieux. Douze études comparant le JI et la restriction de calories ont fait valoir des résultats équivalents. Les 5 études qui comptaient des patients atteints de diabète de type 2 ont documenté un meilleur contrôle glycémique.

Conclusion: Le jeûne intermittent semble prometteur pour le traitement de l’obésité. Jusqu’à présent, les études comptaient peu de sujets et étaient de courte durée. Des recherches à plus long terme sont nécessaires pour comprendre le rôle durable que peut jouer le JI dans la perte pondérale.

For original article click here

You may also Like

One Coarse Meal

One Coarse Meal

September 21, 2021

Google

September 19, 2021

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Stay Connected

×